(1898 - 1977)
Abogado y escritor. Brillante intelectual marxista y luchador social. Aportó valiosas obras como poeta, latinoamericanista y martiano. El Consejo Mundial de la Paz le otorgó las Medallas de Plata y de Oro Joliot Curie, en 1959 y 1966, respectivamente.
Depuis 1959 La période révolutionnaire
Page 1 2 3 4 5 6 7

L'inauguration, en 1964, de la Ville Universitaire "José Antonio Echeverría" (CUJAE), construite pour héberger les différentes écoles technologiques de l'Université de La Havane, a contribué particulièrement à encourager l'enseignement technologique supérieur et le développement de recherches. En 1976, il est devenu l'Institut supérieur polytechnique avec le même nom (ISPJAE), indépendant de l'Université de La Havane. Comme partie de l'ISPJAE, des laboratoires d'énergie et recherche hydrauliques, parmi d'autres, ont été formés.

En 1969 l'Institut de physique nucléaire de l'académie des sciences a été fondé (plus tard, Institut des recherches nucléaires, ININ). C'est le début des recherches dans ce domaine à Cuba. Plus tard, l'ININ s'est déménagé, il a été réorganisé, et renommé Centre d'études appliquées au développement de l'énergie nucléaire (CEADEN), relié au programme électronucléaire qui a été projeté à développer. En plus on a créé des institutions d'investigation et développement (I+D) et une faculté pour la préparation d'ingénieurs nucléaires. En 1994, ces institutions se sont incorporées au Ministère de Science, Technologie et Environnement.

Deux programmes technologiques commencés dans ces années avaient une répercussion singulière: celui de la mécanisation de la production du sucre, dans le Ministère de l'Industrie, et celui de la production d'ordinateurs, commencé dans l'Université de La Havane.

Le programme de mécanisation de la production de sucre était concentré dans trois éléments: l'usage de cultivateurs (combiné) pour couper la canne; de petites grues pour élever les cannes coupées dans les charrettes et les camions; et des machines pour nettoyer la canne "élevée" (dans les centre de stockage). Le dessin et la construction des machines pour élever la canne et des centres de stockage ont avancé avec plus de vitesse que la création de combinées, qui a trébuché avec les nombreuses difficultés techniques. En 1970, approximativement, le groupe dirigé par l'ingénieur cubain Roberto Henderson, a été capable de dessiner et construire une machine très efficace pour la coupe de canne verte qui a reçu le nom de "Libertadora". Plus tard on a dessiné une combinée Cubain-Soviétique, (les différents modèles dénommés KTP) et on a installé une grande usine pour la construction de ces équipes à Holguín. La récolte de la canne a pu être mécanisé en approximativement 70%.

L'autre programme était celui de production d'ordinateurs électroniques. En avril de 1970, un groupe de travail, sous la direction de l'ingénieur Orlando Ramos, a construit le premier mini-ordinateur cubain. Les ordinateurs fabriqués à Cuba ont reçu la dénomination de CID (par le Centre d'investigations numériques, de l'Université de La Havane, où ils ont été dessinés) et ils ont été produits - avec des différents modèles- en petites séries. Le premier modèle était le CID 201. On a produit 500 machines du modèle CID 201B et CID 300/10, qui on été utilisées dans de nombreuses institutions du pays. Avec ce pas et d'autres on a commencé le développement de l'industrie électronique. Grâce a ce développement on a pu produire de manière graduelle des appareils nouveaux de diagnostic médical et métrologique, quelques-uns ont été brevetés internationalement.

Le Ministère de l'Agriculture, l'Académie des sciences et l'Université de La Havane, ont créé un groupe de nouveaux instituts de recherche agricole et du bétail, comme les instituts de la canne à sucre (INICA), des citriques, de hygiène du légume, de sciences agricoles et du bétail (ICA), parmis d'autres, pendant que le Ministère de Santé Publique fondé en 1966, a créé huit instituts de sciences médicales (associés aux hôpitaux spécialisés) : Endocrinologie; Cardiologie et Chirurgie Cardio-vasculaire; Neurologie et Neurochirurgie; Oncologie et Radiobiologie; Gastro-entérologie; Angiologie; Hématologie (au présent, Hématologie et Immunologie); et Néphrologie (organisé en 1963). Ces institutions ont contribué, d'une manière très remarquable, à l'élévation de la connaissance du personnel médical, à l'introduction de nouvelles techniques et procédures, aussi bien qu'à l'amélioration du système d'assistance .

Comme résultat du développement du soin médical à la population, dans cette période, on a accompli l'éradication totale, parmi d'autres, des maladies suivantes: poliomyélite (1962), tétanos néo-natal (1972), diphtérie (1979), rougeole (1993), rubéole (1995) et parotidite (1995). L'attention prénatale (cela inclut le cabinet de conseil pour les maladies génétiques) et périnatale ont contribué à que le taux de mortalité d'enfant (dans la première année de vie) soit, en 2004, 5,8 pour chaque 1000 nés vivants, la proportion la plus basse du continent américain (avec l'exception du Canada).

Avec le but de créer les conditions pour le développement des recherches dans différentes aspects de la biologie et la chimie, on a effectué les pas initiaux pour l'organisation d'un nouveau centre d'investigation. Ce but a été annoncé par Fidel Castro dans une allocution le 13 mars, 1964. L'institution fondée en correspondance avec cette initiative était le Centre national d'investigations scientifiques (CNIC), créé comme institution autonome nationale par décret présidentielle le 1e juillet, 1965.

Le CNIC a été formé originairement par un petit groupe de docteurs avec peu d'expérience qui on répondu à l'appelle pour être consacré à la recherche biomédicale. Le CNIC a été aussi formé par des spécialistes de chimie et des ingénieurs des spécialités différentes. Le but principal du centre dans ses premières années était d'élever leur préparation concernant les « sciences de base » (Mathématiques, Physique, Chimie, Biologie) et débuter dans le domaine de la recherche. À cette effet, on a organisé une série de cours et pratique, donnée par des professeurs cubains et des autres pays. Après avoir reçu ces cours, plusieurs jeunes chercheurs ont obtenu des bourses d'études dans des pays de l'Europe d'est et de l'ouest .