(1903 - 1964)
Físico y químico francés, gran amigo de Cuba. Su aporte principal a la ciencia estuvo relacionado con la agricultura y la ganadería, fue mundialmente conocido por su tesis sobre el pastoreo intensivo.
Sciences sociales et humanités
1999 | "Le latin à  Cuba".
Organisme exécuteur principal: Université de La Havane (UH)
Auteur principal: Amaury B. Carbón Sierra.
Résumé:

Ce travail offre de l’information précieuse et détaillée sur l’un des aspects le moins étudiés et connus de l’histoire de Cuba en général et en particulier de la linguistique. Cette recherche attire le lecteur grâce à  la documentation historique recueillie, à  l’approche nouvelle et scientifique et à  la lecture amène qu’elle propose. L’auteur même propose et argumente une nouvelle division chronologique concernant le développement spécifique de l’enseignement du latin et de son usage académique à  Cuba par opposition à  l’ouvrage d’Antonio Bachiller y Morales.

Cette recherche exhaustive permet de déterminer la portée des études des langues classiques à  Cuba et, en particulier, du latin. L’auteur pose les jalons afin de contribuer à  l’étude sur la présence d’auteurs classiques latins parmi les auteurs cubains : littéraires, dramatiques, juridiques et scientifiques en général en dehors de l’emploi du latin dans des documents divers, y comprix ceux religieux. De même, les ouvrages écrites en latin dans notre pays ou par des auteurs cubains sont caractérises tout en précisant les particularités de la traduction scientifique du latin à  Cuba. Il ne faut pas oublier que le latin a été employé comme langue de communication en matière scientifique et culturelle dans notre pays et dans d’autres régions d’Amérique latine, ce qui lui confère une importance singulière en termes d’une meilleure connaissance de notre histoire culturelle des siècles XVIIe, XVIIIe et XIXe.

Cet ouvrage à  éminente orientation linguistique offre de l’information très utile aux historiens, philosophes, écrivains et scientifiques en général.