(1913 - 1997)
Político y economista. Su principal aporte teórico a la economía fue la diferenciación entre los conceptos de "crecimiento" y "desarrollo" que aparece por primera vez en su análisis acerca del libro de Raúl Lorenzo titulado El empleo en Cuba.
Sciences biomédicales
2002 | Induction de cellules T cytotoxiques par un virus de variole aviaire recombinant contenant des protéines polyépitopiques du VIH-1
Auteur principal: Dania Vázquez Blomquist.
Résumé:

Au cours des dernières années, il a été souligné l’importance de la réponse immune cellulaire CD8+ sur la protection contre VIH-1. L’une des technologies les plus efficaces pour l’induction d’une réponse de cellules T cytotoxiques (CTL) consiste en utiliser des vecteurs vivants comme des vaccins. Le virus de la variole aviaire (VVA) est un vecteur dont l’emploi chez l’homme s’avère secure parce que sa réplication a lieu uniquement dans le cytoplasme et est abortive dans les cellules des mammifères.

Ici on présente la génération, pour la première fois à  Cuba, de VVA recombinants (VVAr) pour les protéines polyépitopiques du VIH-1 ainsi que la réponse immune induite par ces VVAr sur des souris. On a utilisé comme cibles les protéines TAB9 et CR3. TAB9 a été choisi parce qu’elle contient une région immunodominante de CTL chez la souris BALB/c. On a modifié par génie génétique la protéine CR3 afin de pouvoir l’utiliser lors des essais cliniques chez les humains ; elle contient des régions riches en épitopes CTL chevauchées provenant de plusieurs protéines du VIH-1. On a mis en évidence la génération d’une réponse immune protectrice avec ces immunogènes chez des souris BALB/c, laquelle est caractérisée par la présence de CTL contre différents épitopes du VIH-1 et un profil de cytosines Th1. Enfin, on rapporte également pour la première fois que l’administration d’une dose initiale d’un virus Vaccinia Ankara modifié (MVA) plus une dose booster avec VVAr, induit une réponse CTL plus puissante que chacune de ces variantes séparées ou que l’administration de la combinaison inverse.

Ces résultats ont permis de proposer l’évaluation de l’immunisation avec FPCR3 comme un procédé thérapeutique chez des patients atteints de VIH/SIDA. Plusieurs publication internationales avalisent ce travail dont Journal of Biochemistry, Molecular Biology and Biophysics 2001, Viral Immunology 2001, Biotechnology and Applied Biochemistry 2002. De plus, ces résultats comptent sur un certificat de brevet décerné à  Cuba et dans plusieurs pays.