(1951 - )
Directora General del Instituto "Finlay", Centro de Investigación y Producción de Vacunas y Sueros. Es una de las creadoras de VA-MENGOC-BC, la primera y única vacuna en el mundo con eficacia comprobada contra el meningococo tipo B.
Sciences sociales et humanités
2005 | « Recherches archéologiques dans Los Buchillones, Ciego de àvila, Cuba. »
Organisme exécuteur principal: Centre de recherches sur écosystèmes côtiers (CIEC)
D’autres organismes participants: Centre Oriental d´archéologie à  Holguín (2), Centre de recherches sur l´environnement Camagüey (3), Centre d´anthropologie (4), Institut d´archéologie de l´université Collège de London (5)
Auteur principal: Dr. Jorge Calvera Rosés del CIEC
D’autres auteurs: Roberto Valcarcel Rojas (2), Juan Jardines Macias(2), Odalys Brito Martínez (3), Gabino La Rosa Corzo (4), David M. Pendergast(5), Elizabeth Gram.(5) et Jago E. Cooper(5)
Résumé:

Le résultat systématise une étude archéologique approfondie à  fin de connaître l'importance de l'emploi des appareils en bois dans la vie quotidienne de la population aborigène de Cuba, particulièrement les taïnos. Le travail représente une des découvertes archéologiques les plus importantes dans les Caraïbes insulaires, puisqu’il révèle beaucoup de nouvelles pièces qui jusqu'à  présent étaient inconnues pour ce champ scientifique.

Le résultat, qui part d'une approche interdisciplinaire, favorise l'accès aux techniques constructives précolombiennes et aux particularités du fonctionnement social de ces établissements humains. La réalisation même du projet part de la collaboration nationale (Délégations du CITMA à  Cayo Coco, Camagüey, Holguín et le Centre d'Anthropologie) et internationale (Université école de Londres, en Angleterre), ce qui rénove, dans l'ordre méthodologique, l'archéologie caribéenne. Dans ce sens, la région archéologique de Buchillones, transcende la signification qui peut avoir pour les communautés locales de Punta Alegre et Chambas dans la province de Ciego de àvila, et s’insère en effet dans les découvertes les plus importantes dans les Caraïbes insulaires.

L’œuvre a une haute rigueur scientifique pour l'étude de la région ainsi que de chacun des objets retrouvés. Bien que la place ait été découverte en 1940 ce n'est pas jusqu'à  1980 qui commencent les travaux de recherche scientifique dans la région et ça continue jusqu'à  présent. La découverte des pièces en bois qui sont extrêmement importantes pour l'archéologie dans notre région a conditionné l'élaboration d'une méthodologie pour déterminer leur authenticité, ce qui a donné la possibilité de classer et documenter une des collections archéologiques les plus importantes dans les Caraïbes insulaires.

Les résultats ont été exposés partiellement dans de nombreux événements scientifiques, surtout dans des publications dénommées d'impact, comme la SAA (Société pour l'Archéologie américaine) ce qui a facilité le progrès des résultats généralisants présentés dans ce vaste rapport.

En plus de la valeur patrimoniale des découvertes et leur conservation appropriée et exposition muséologique, les résultats ont été reliés systématiquement aux activités pédagogiques depuis 1973 jusqu'à  nos jours dans de différents cours, thèses ainsi que dans des activités de consultation pour des maîtrises et doctorats nationaux et internationaux, comme le reflètent les avals correspondants.