(1825 - 1919)
Meteorólogo. Precursor en Cuba de las investigaciones en ese campo, dedicó gran parte de su actividad científica a la Zoología, la Geografía y la Etnología. Como geógrafo elaboró en 1848 un Atlas con 28 mapas litografiados para las escuelas primarias que fue el primero de su tipo impreso en Cuba
Sciences sociales et humanités
2005 | « Routes carpenteriennes pour un dialogue avec l’oeuvre de Valle-Inclán »
Organisme exécuteur principal: Faculté des Arts et Lettres, Université de La Havane
Auteur principal: José Antonio Baujín Pérez
Résumé:

C'est le résultat d’une recherche qui contribue considérablement dans la littérature comparée à  partir d'un sujet sélectionné qui avait été peu approché par des études dans ce champ, dans l'exégèse de l’œuvre d'un écrivain de première classe dans la culture cubaine.

L’auteur se pose des critères et des approches transtextuelles qui accentuent l'originalité de sa recherche, en même temps il exploite des liens interculturels qui surmontent les risques de la colonialité dans le travail littéraire et de recherche. Le travail contribue avec des nouvelles connaissances dans les études de l’œuvre de deux grandes figures de la culture hispanique et il est aussi une confirmation de l'universalité créative de notre grand romancier.

Il s’agit d'un texte très exceptionnel parmi des études carpenteriens cubains et il est aussi remarquable parmi des études de l’œuvre carpenterienne au niveau international, avec lesquels la critique nationale cubaine n'est pas à  la traîne, comme s’était passé habituellement, devant les importantes exégèses européennes et nord-américaines consacrées à  Alejo Carpentier et son œuvre. Dans la contribution de l'auteur on peut remarquer d’une façon irréfutable l’intégration hispanique du grand romancier cubain, ses liens forts avec la culture espagnole et pas seulement avec la française, comme pas toujours sans malice a été assuré. La répercussion de la figure du monsieur Ramón del Valle Inclán dans la formation d’Alejo Carpentier comme écrivain et les traits d’influence dans toute son œuvre sont manifestes et constituent une contribution riche pour mieux comprendre son grande œuvre. C’est ça précisément l’aspect créatif de ce travail, l'originalité de percevoir ce détail qui a été omis par d’autres spécialistes de l’œuvre carpenterienne.

Il s’agit d'une recherche profonde, pleine de confirmations et déductions sur le sujet qui analyse, avec un résultat de haut niveau scientifique. La bibliographie est abondante, rigoureuse et moderne (quelquefois inédite). Son originalité est due à  l’appuie sur le concept de l’intertextualité ou d’autres similaires qui est une des tendances les plus modernes dans l'étude des œuvres littéraires, c'est-à -dire, de définir les liens entre des textes de différents auteurs et l'influence des uns sur des autres.

Le texte fait des contributions solides dans les études transtextuels et intertextuels à  Cuba. L'extension possible et l'impact de ce texte s’étendent au-delà  de notre pays. Le travail peut être un matériel exégétique de premier ordre pour des studieux des deux auteurs traités dans n’importe quel lieu du monde. Son sens de la nouveauté, sa qualité d’écriture et principalement son développement scientifique très solide font de ce texte une œuvre de la meilleure critique et essayistique cubaines contemporaines.