(1860 - 1912)
Médico. Su obra científica en el campo de la Urología lo consagra como uno de los más importantes especialistas de esa disciplina a escala mundial. Innovó y perfeccionó la técnica instrumental, contribuyendo a preservar la salud de pacientes con afecciones renales.
Sciences sociales et humanités
2005 | « Architecture antillaise du XXe siècle »
Organisme exécuteur principal: Faculté d´architecture, Institut Supérieur polytechnique "José Antonio Echeverría" CUJAE
Auteur principal: Autor: Roberto Segre
Résumé:

C'est un livre de 435 pages publié par l’Université Nationale de Colombie en collaboration avec l'éditorial Arte y Literatura de Cuba et écrit par le Pr. Dr. Arch. Roberto Segre, une autorité internationale dans cette matière. Le travail approche pour la première fois une évaluation critique de l'architecture antillaise et son urbanisme pendant le XXe siècle à  partir d’une étude comparative rigoureuse et détaillée. Le livre est une référence internationale obligatoire sur ce sujet.

L’œuvre est le résultat de deux décennies de recherche à  partir de l’appui de la Fondation John Simón Guggenheim de New York en 1985, qui a facilité la visite de toute la région objet de l'étude, avec des séjours partiels postérieurs au but de finir le travail de terrain. La spécialisation de l'auteur, avec sa vaste expérience antérieure, dû à  son abondante bibliographie, lui a permis de finir le texte comme un livre qui a obtenu en 2004 le Prix de la IVe Biennale latino-américaine d'Architecture, tenue à  Lima.

L’oeuvre, écrite d’une manière agréable, mais avec la rigueur caractéristique de cette spécialité, nous parle sur la signification de l'architecture et l'urbanisme dans les Antilles pendant le XXe siècle à  partir de la relation de multiples facteurs historiques, politiques, économiques, sociaux, constructifs, artistiques, stylistiques et d’autres qui surmontent la problématique particulière de chaque pays et comprennent les liens de la région. D’où la vision intégrative qui considère les contributions de l'architecture coloniale et quelques tendances stylistiques comme l'Art Nouveau, l'Art Decó et le Mouvement Moderne qui lorsqu’on les compare avec l’Europe, les états-Unis et l’Amérique latine continentale elles sont des fois étrangères au système constructif antillais.

Le livre est très bien rédigé et structuré en sept chapitres dont les titres reflètent l’approche suivie et la qualité littéraire. Des cas d'étude qu'illustrent les coïncidences et particularités du sujet parmi les différents pays de la région sont présentés. Les conclusions sont d’une grande actualité pour le débat sur l’identité et la globalisation, ainsi que pour l'intégration si voulue mais difficile des échelles locale et nationale avec l'universelle.

La haute rigueur scientifique et le soigneux dessin éditorial du travail se complètent avec sa cohésion interne dérivée de la propre structure de contenu avec des buts comparatifs.

Comme le remarquent des avals correspondants, ce travail est déjà  un texte de référence dans plusieurs niveaux d’enseignement supérieurs du prégrade et postgrade à  Cuba ainsi que dans les autres pays latino-américains et les Caraïbes.