(1808 - 1889)
Inventor italiano. Considerado como uno de los pioneros de la comunicación telefónica por vía eléctrica. Vivió en La Habana entre los años de 1834 y 1850, donde realizó sus primeros experimentos telefónicos.
Sciences sociales et humanités
2005 | « Positivisme et antipositivisme en Amérique latine »
Organisme exécuteur principal: Université Centrale "Marta Abreu" de Las Villas
Auteur principal: Dr.Cs. Pablo Manuel Guadarrama González
Résumé:

Le travail présenté caractérise les traits particuliers du positivisme et sa signification en Amérique Latine; il démontre les raisons pour lesquelles cette philosophie a éprouvé une transformation considérable dans les nouvelles circonstances historiques et explique les fondements de l'autocritique et la critique antipositiviste par des créateurs et des successeurs.

L’œuvre montre que le positivisme sui generis latino-américain s’est approché plus au matérialisme scientifique naturel, à  l'optimisme épistémologique, à  l'athéisme, au libéralisme et au complètement de la construction de la modernité avec des radicaux critiques au capitalisme - surtout dans sa phase impérialiste - et même - dans quelques cas – aux reconnaissances de la justification du Socialisme. En Amérique latine il a été manifesté une certaine métamorphose du positivisme et un caractère considérablement progressif contrairement au contexte européen.

Le résultat scientifique se condense dans un livre publié par l'éditorial Ciencias Sociales qui est utilisé aux universités, ainsi que aux autres centres et institutions de Cuba et d’autres pays. La contribution principale du travail est celle de constituer un bilan critique des contributions et aussi des limitations du positivisme et de l'antipositivisme, ainsi que de déterminer sa spécificité ce qui fait qu’il soit considéré sui generis en Amérique latine.

L’œuvre fait une analyse sur l'influence du positivisme en Amérique latine et son développement ultérieur, ainsi qu'un panoramique assez exhaustif de ce courant de pensée. Aussi, elle offre une caractérisation de l'antipositivisme dans notre continent très particularisée, et par conséquent méritoire.

Le travail est basé sur une bibliographie très vaste et il réfère aussi les résultats les plus importants des auteurs cubains. Il est écrit dans un style agréable et didactique, pour ce qu’il représente sans doute une œuvre d’une grande valeur pour les professeurs et les étudiants des sciences humaines.